À la UneActualités

L’Algérie rejette toute ingérence étrangère en Libye

Animant une conférence de presse, jeudi, à l’issue de la réunion des ministres des affaires étrangères des pays voisin de la Libye, le chef de la diplomatie algérienne, Sabri Boukadoum, a réaffirmé avec force, les principes immuables de l’Algérie sur cette question.

«Nous rejetons toute ingérence étrangère en Libye et nous n’entrevoyons aucune autre issue à cette crise, en dehors de la solution politique pacifique», dira-t-il, avant d’asséner qu’il faut «respecter la souveraineté de la Libye, une et unifiée, en tant qu’Etat», a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Boukadoum, qui a souligné que cette réunion d’Alger ne venait pas en concurrence avec d’autres potentielles initiatives, a révélé que le ministre allemand des affaires étrangères, Heiko Maas, en visite à Alger, a participé au conclave pour y faire part, notamment, des principales  recommandations de la conférence internationale sur la Libye, tenue à  Berlin, dimanche passé.

Le MAE algérien a émis le vœu de voir l’Union Africaine prendre part aux différentes démarches tendant à résoudre la crise libyenne et à l’ONU de prendre sa responsabilité à l’égard de cette question.

Par ailleurs et répondant à une question sur l’absence des parties libyennes à la réunion d’Alger, le ministre des Affaires étrangères affirme qu’aucune invitation n’a été adressée à celles-ci.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer