Économie

Le projet de prospection du minerai de fer de Ghar-Djebilat lancé en mars

 Le ministre des Mines, Mohamed Arkab a indiqué, samedi à Alger, que le lancement effectif du projet de prospection du gisement de fer de Ghar-Djebilet aura lieu au plus tard, le mois de mars prochain, avec une entame effective de l’exploitation, vers fin 2023.

Invité du Forum du quotidien Echâab, le ministre a indiqué que le projet de Ghar-Djebilet est considéré parmi les priorités du secteur, d’autant plus que l’Algérie a besoin de produire 12 millions de tonnes de fer, en vue de couvrir les besoins nationaux, la production actuelle ne dépassant pas 5 millions de tonnes.

Jusqu’à présent, les discussions avec le partenaire chinois se sont achevées, tandis que la dernière étape pour déterminer le financement, devra être achevée, a fait savoir M. Arkab.

Les opérations d’exploitation requièrent l’utilisation de techniques modernes, en vue de la dé-phosphorisation à un taux inférieur à 0,05 %, en collaboration avec le partenaire chinois.

En vue d’être en mesure d’exploiter économiquement le fer, une dé-phosphorisation à un taux de 0,1% y est requise, ce qui est l’un des défis les plus importants du projet de Ghar-Djebilet et de Mecheri Abdelaziz (160 km au Sud de Tindouf) qui dispose d’une réserve de 3,5 milliards de tonnes de fer, avec une concentration élevé en phosphore jusqu’à 0,8 %.

Le secteur oeuvre en coordination avec les autres départements ministériels (Transports, Ressources en eau et Energie) à assurer les besoins du projet dont le suivi sera assuré par des experts algériens de haut niveau, a indiqué le ministre.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer