Actualités

Sahara occidental : Création d’une équipe internationale de soutien à Soltana Kheya

Des organisations de différents pays ont créé une équipe de soutien pour attirer l’attention de la communauté internationale sur la situation déplorable de la militante sahraouie, Soltana Kheya, assignée arbitrairement à résidence par les autorités d’occupation marocaine depuis plus de trois mois sans mandat, ont rapporté des médias espagnols.

« Nous sommes en contact fréquent avec Soltana pour documenter les violations qui sont commises contre elle et sa famille », a affirmé Tone Sorfonn Moe, juriste norvégienne qui travaille volontairement avec le Comité norvégien de soutien au Sahara occidental, est l’une des personnes qui font partie de cette équipe ».

« Ce mouvement de solidarité qui travaille dans les territoires occupés du Sahara Occidental est composé de personnes du monde entier, d’origines et de nationalités différentes. Nous essayons de coopérer le plus largement possible », a-t-elle soutenu.

Au Sahara occidental occupé, « l’un des actes de répression les plus graves de ces derniers mois a été l’attaque visant la militante Soltana Kheya et de sa famille. Des dizaines de policiers et de services de renseignement marocains ont assiégé sa maison dans le but d’infliger douleur et peur à sa famille et, finalement, faire taire la voix de Soltana, mais aussi celle de la communauté sahraouie en général », a condamné la juriste norvégienne.

Il est clair, pour la juriste, que l’assignation à résidence de Kheya est « aggravée par des actes de violence excessive, de menaces et d’intimidation ». De même, la juriste dénonce que « cette semaine des dizaines de sahraouis ont tenté de franchir les lignes de police pour rendre visite à la famille Kheya et ont tous subi des violences. Maintenant, Soltana continue de souffrir atrocement de ses blessures, surtout après avoir été frappée avec une pierre, la laissant étourdie avec de la difficulté à se lever et à voir », a dénoncé Mme Tone.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer